Blog, page Facebook, c’est parti !

D’accord, j’avoue, je me sens ridicule et, accessoirement, je suis morte de trouille…

Ca y est, je suis sur le point de faire le grand saut !

Je vais me lancer dans la grande aventure des blogs et autres réseaux sociaux pour promouvoir mon activité d’écrivain… Vu d’ici, ça fait un peu haut !

Faut quand même une sacrée dose d’arrogance, quand j’y pense…: croire que ce qu’on a écrit aurait une quelconque importance alors qu’au fond, je doute à en tourner en rond toutes les nuits ! Les blogs, tout ça, c’est un monde inconnu pour moi.

Mais j’ai décidé d’y plonger quand même, avec mes trois bouquins sous le bras. Depuis, j’ai l’impression d’être une héroïne de télé-réalité à la noix : pour Moustache, votez 1… Purée, c’est vraiment pas mon truc.

Bref, une petite voix au fond de moi ne me donne pas le choix. Ma sœur non plus, d’ailleurs. Et elle sait être persuasive quand elle s’y met : « T’as pas écrit trois tomes pour des prunes…! »

Ce serait un peu dommage de s’arrêter là, qu’elle me dit, bouge-toi !

Elle a raison.

En même temps, c’est l’aînée. Et faut toujours écouter les plus grands.

Bon, on y va. J’ai mon stylo entre les dents, je ferme les yeux, je souffle un coup pour me donner du courage : trois, deux, un… C’est partiiiiiiiiii !

On se retrouve de l’autre côté, frangine !

 

Mon conjoint

Il a accepté de me suivre dans mon aventure.

Il me demande régulièrement : « Alors ? Moustache à New York ? Ca va ou bien ? »

La dernière fois, il a rêvé que j’avais trouvé une nouvelle idée de livre… « Tu allais écrire sur un poulpe… Je t’ai répondu que, quand même, ce serait difficile de lui trouver un prénom… C’est là que tu m’as dit qu’il s’appellerait Armand. Je me suis réveillé juste après. »

Des fois, je me demande s’il me prend réellement au sérieux…

Mes enfants

Quand je leur ai annoncé que j’allais arrêter mon travail pour en faire un autre, mon fils et ma fille ont longtemps cherché… Qu’est-ce que Maman allait bien pouvoir faire ? J’ai eu droit à agent immobilier, décoratrice d’intérieur, institutrice… et même dentiste (j’ai pas compris pourquoi, d’ailleurs) ! Bref.

Finalement, quand je leur ai annoncé, mon fils a semblé déçu :

« Pourquoi tu ne fais pas plutôt agent secret ?

-Mon coeur, c’est dangereux, ça, comme métier tu ne trouves pas ?

-Ben ouais, mais au moins y’a de l’action ! »

Ma fille, elle, était sous le choc… Elle me regardait, les yeux écarquillés.

C’est une véritable bille en orthographe : elle déteste écrire !

Elle considère le stylo comme un instrument de torture au service de la barbarie des adultes qui, eux, ayant fini l’école et souffert le martyre, se vengent à présent sur elle et ses camarades sans défense… Pauvres enfants..

Elle m’a dit : « Mais Maman, c’est super nul comme métier !!! »

Oui. J’ai le moral !